top of page
Rechercher

Les Impacts d'une Grossesse Arrêtée (Fausse Couche) ou d'un Échec de PMA sur les Cycles Menstruels

La fertilité est un parcours rempli de défis et d'émotions intenses. Lorsqu'une grossesse s'arrête brusquement ou qu'un cycle de procréation médicalement assistée (PMA) échoue, les conséquences peuvent être profondes, non seulement sur le plan émotionnel, mais aussi sur les cycles menstruels. En tant que naturopathe spécialisée en fertilité, il est essentiel de comprendre ces impacts pour offrir un soutien approprié aux femmes traversant ces épreuves.





Impact d'une Grossesse Arrêtée (Fausse Couche) sur les Cycles Menstruels


Une fausse couche, ou grossesse arrêtée, peut avoir plusieurs répercussions sur le cycle menstruel. Voici les principaux impacts :


1. Déséquilibre Hormonal Après une fausse couche, le corps doit réajuster ses niveaux hormonaux. Les hormones de grossesse (comme l'hCG) diminuent, et les niveaux de progestérone et d'œstrogène doivent se stabiliser. Ce processus peut prendre du temps, entraînant des cycles irréguliers.


2. Retour des Règles Le retour des menstruations après une fausse couche peut varier justmeent car les hormones mettent du temps à se relancer. Si l'ovulation met du temps à arriver, cela retarde toujours plus l'arrivée des règles et les cycles deviennent plus longs. Il arrive aussi qu'on expérimente des cycles plus courts, probablement anovulatoires où l'ovulation n'a pas lieu. Certaines femmes retrouvent un cycle normal en quelques semaines, tandis que d'autres peuvent connaître des retards ou des irrégularités pendant plusieurs mois.


3. Changement dans la Durée et le Flux Les premières règles après une fausse couche peuvent être plus abondantes ou durer plus longtemps. Cela est dû à l'élimination des tissus résiduels que le corps cherche à éliminer par des contractions plus violentes.



Impact d'un Échec de PMA sur les Cycles Menstruels


Les traitements de procréation médicalement assistée (PMA), dont les FIV (fécondation in vitro), impliquent souvent des modifications hormonales intenses. Un échec de PMA peut ainsi perturber les cycles menstruels de plusieurs façons :

1. Perturbation Hormonale Les hormones de synthèse utilisées pour stimuler le développement folliculaire et préparer l'utérus peuvent créer un déséquilibre hormonal temporaire lié d'une part à la forte imprégnation hormonale et ensuite à la chute violente de celles-ci. Après un échec de PMA, il faut du temps pour que le corps revienne à son état hormonal naturel. Attention cependant, si vos symptômes vous semblent anormaux et vous inquiètent, allez toujours consulter votre équipe médicale.

2. Irrégularité des Cycles Comme dans le cas de la grossesse arrêtée, les cycles menstruels peuvent devenir irréguliers après un échec de PMA du fait du "choc" hormonal. Les menstruations peuvent être ainsi plus courtes, plus longues, plus légères ou plus abondantes.

3. Stress et Impact Émotionnel Le stress et la déception associés à un échec de PMA peuvent également affecter les cycles menstruels. Le stress peut perturber l'axe hypothalamo-hypophyso-ovarien, entraînant des retards ou des irrégularités dans les menstruations mais aussi une sensibilité accrue avec des règles ou une ovulation plus douloureuses.


Approche Naturopathique pour Soutenir la Fertilité après une Fausse Couche ou un Échec de PMA


En tant que naturopathe spécialisée en fertilité, il est crucial de fournir un soutien holistique aux femmes après une fausse couche ou un échec de PMA. Voici quelques stratégies naturopathiques pour aider à rétablir l'équilibre hormonal et soutenir la santé reproductive :

1. Nutrition et Supplémentation

  • Alimentation Équilibrée : Une alimentation riche en nutriments, notamment en vitamines et minéraux essentiels, peut aider à rétablir l'équilibre hormonal.

  • Suppléments : Les suppléments comme le magnésium, les vitamines B6 et B12, et les acides gras oméga-3 peuvent soutenir la régulation hormonale. Attention de les choisir de bonne qualité et adaptés à vos symptômes. Pour cela, faites vous aider de votre naturopathe.

2. Plantes Médicinales

  • Vitex (Agnus Castus) : Aide à équilibrer les niveaux de prolactine et de progestérone.

  • Alchémille : Connue pour ses propriétés régulatrices du cycle menstruel notamment de la 2ème phase du cycle.

  • Framboisier : Les feuilles de framboisier peuvent tonifier l'utérus et soutenir la santé reproductive. Elle est aussi très nourrissante :)

Attention, ces plantes ne sont peut être pas compatibles avec vos traitements ou vos problématiques. Consultez toujours votre naturopathe avant de vous lancer dans une complémentation même naturelle !



3. Gestion du Stress

  • Techniques de Relaxation : Le yoga, la méditation et les techniques de respiration peuvent aider à réduire le stress et à améliorer l'équilibre hormonal.

4. Booster la Circulation dans la zone du bassin: pour apporter plus de nutriments et d’oxygène aux tissus et faciliter leur récupération, réduire l’inflammation, prévenir les adhérences et soutenir le retour des cycles réguliers

Comment? boire beaucoup (2L/ jour) , massage abdominal & automassage quotidien






1 vue0 commentaire

Comments


bottom of page