Rechercher
  • Alix d'Antras

La gattilier et ses effets sur le cycle menstruel

Souvent utilisé pour aider à l'équilibre hormonal en cas de règles irrégulières, de flux abondants, de douleurs de règles, de syndrome prémenstruel, de difficultés à ovuler ou pour améliorer sa fertilité, son usage, comme celui de toutes les plantes, doit cependant respecter certaines règles.

Dans le cas du SPM (le syndrome prémenstruel), il agit via différents leviers:

- En mimant le fonctionnement de certains opioïdes, il calme le système nerveux en libérant des endorphines intervenant dans la sensation de plaisir qui, comme nos hormones, chutent en fin de cycle, avant les règles. Pas d'inquiétude, le gattilier n'a bien sûr rien à voir avec une drogue!

- En régulant la sécrétion de prolactine qui peut à la fois gêner l’ovulation, la sécrétion de progestérone et participer aux tensions dans les seins qui ont souvent lieu en syndrome prémenstruel

- En aidant au bon équilibre oestrogènes/progestérone, on tend à résoudre la cause du SPM à savoir une trop forte dominance en oestrogènes en phase lutéale, c'est à dire en deuxième partie de cycle.

A noter:

- l’action du gattilier n’est pas instantanée

- les effets commencent souvent au bout de 3 mois d’utilisation

- en naturopathie, on dit que “c’est la fonction qui crée l’organe”. Il est donc parfois utile de donner ponctuellement un coup de main au corps mais on veille toujours à lui permettre aussi de travailler tout seul

- en cas de SOPK avec un mauvais rapport entre votre LH et FSH, le gattilier n'est pas indiqué

- le gattilier peut diminuer les effets de la pilule. Sous pilule, on ne parle pas de SPM car il n'y a pas de vraies règles.

- en traitement PMA, on veille à ne pas s'auto-complémenter.

- il est aussi déconseillé pendant l'allaitement


11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout